Poètes et Écrivains Amapéens



5 commentaires

  1. Da Paz dit :

    Salut!
    J’ai aimé l’idée de créer cette page que de l’occasion aux auteurs.
    Je veux savoir si l’auteur a qu’il payera pour que divulgue leurs oeuvres ?

    Au revoir!

  2. Da Paz dit :

    Les oeuvres doivent être dans langue française ou langue portugaise ?

  3. Salut, madame Da Paz,
    merci de poster sur notre nouvelle page consacrée à la promotion de la culture de l’Amapá. Pour écrire sur notre page, il suffit de nous contacter, notre activité est gratuite et le but est présenter l’état de l’Amapá au monde.Ce pour cela que nous publierons les travaux en français, portugais et aussi italien.
    salut
    comité de direction du Club

  4. Salut à nouveau Madame Da Paz,
    par rapport à la création de cette page, nous vous informons que nous publierons surtout les jeunes auteurs provenants des écoles publiques et privés de notre état.
    Salut
    comité de direction.

  5. Patrícia Romano dit :

    La peinture
    (Patricia Romano)

    Je ferme mes yeux
    Et voilá Paris!
    Champs Elisées
    Sous mes pieds.

    Le matin souriant
    M’apelle, et dit:
    _viens dans cette nuage
    Faites un bon voyage.

    _Oui, d’accord _je reponds
    J’y monte pour la promenade
    Et pendant le survol
    Quelle merveille! C’est la Place de La Concorde!

    Des trottoirs pour un café…
    Connâitre um vieux quartier…
    Des nombreux hôtels:
    Quel choisir pour rester?

    Près de toucher le ciel
    Je l’ambrasse, la magique Tour Eiffel
    Fête des sensations dans ma tête
    Bain de merveille pour mon visage…

    Mon vol surprise m’amène
    Jusq’aux les parapets de quais de la Seine
    Et je salue, avec mon sourire
    Le grand flèuve- poème.

    Mais, mon Dieu! Je ne peut pas oblier
    Ce que mon coeur a vu dans la Cité:
    Une belle, très belle
    Et pas jeune dame: Notre- Dame!

    Il arrive le soir: L’Ópera, après au restau…
    Du vin por boire, du Poisson pour manger…
    _Savourereux! Merci! Maintenent, je veux me coucher.
    _Oui, madame. Vos Clés. Chambre 22.

    La montre travaille. J’ouvre mes yeux.
    Où se trouve, Le Louvre?
    Et le saveur des viandes ficelées
    Ornées des fleurs en papiers?

    _Allez!_ m’a dit le jour. Je me rappelle bien.
    Dans mon sommeil, en Voyage, j’ai parti
    Et, au lit, j’ai connu Paris,
    La claire peinture de mês rêves.

Répondre

Vous devez etre logué pour commenter.