Rencontres du Club

Informe

No dia 30 de maio de 2011, em reunião com a Diretora do Centro Cultural Francoamapaense, ficou acordado à pedido de alguns participantes do Club RFI Macapá, a alteração da data de reunião de quarta-feira, para todas as terças-feiras no mesmo horário.

Portanto, atendendo à pedidos. comunicamos que à partir da 1° terça-feira de junho, dia 7, continuaremos as reuniões do Club RFI Macapá, no Centro Cultural Francoamapaense das 19 às 21 hs.

Atenciosamente.

Tarcila Perez
Communicatrice

Salut à tous,

Je vous informe que la rencontre hebdomadaire du club RFI macapa de cet semaine aura lieu le jour 18 mars 2011 à 18H30 devant la maison des artisants « casa dos artesoes » situé au quartier centre-ville, proche de la « fortaleza São José ».

Nous vous attendons là

Salut

Le président du Club rf Macapa

Saudações.

Informo à todos os integrantes do Club RFI Macapá, que a partir da presente data, as nossas reuniões serão nas quartas-feiras, às 19:00, na Sala Edith Piaf do Centro Cultural Franco Amapaense (CCFA).

Atenciosamente
Tarcila Perez
Communicatrice

<a class="imagelink" href="http://clubrfimacapa.unblog.fr/files/2010/12/logoclubrfimacap.jpg" title="logoclubrfimacap.jpg"><img src="http://clubrfimacapa.unblog.fr/files/2010/12/logoclubrfimacap.vignette.jpg" alt="logoclubrfimacap.jpg" /></a>

<b>Salut à tous,</b>

<b>Je vous informe que les rencontres hebdomadaires du mois de février se passerons toujours dans le Centre Franco Amapaense, conformement les infos du communicateur au dessous </b>

<b>Salut
Le président du Club rf Macapa</b>

Informo à todos os participantes do Club RFI Macapá, que as reuniões semanais estão sediadas em janeiro/2011 no <b>Centro Cultural Franco Amapaense</b>, ao lado do Centro de Cultura e Língua Francesa Daniele Mitterrand. as reniões tem acontecido todas as quintas feiras, das 16:00 às 17:30 horas na sala Edith Piaf.
Atenciosamente…

Tarcila Perez
Assistente de Comunicação

<b>Salut les amis du club rfi macapá,</b>

<b>Nous vous informons que notre rencontre hebdomadaire du 20 janvier 2011, à 16 heures aura lieu dans le "Centro Franco Amapaense" situé à l’angle de la rue Général Gurjão et de l’avenue Independencia au centre ville de Macapá.</b>

<b>À cet occasion, nous allons essayer de chanter la musique au-dessous (karaoké) ainsi que pratiquer le français à l’orale.</b>

<b>Nous vous attendons tous!</b>

<b>Le Comité de Direction.</b>

<b>Dis-moi Que L’amour – Marc Lavoine</b>

<b>Parle-moi des simples choses
Emmène-moi à l’opéra
Offre-moi des roses et des camélias
Parle-moi des jolies choses
Des cahiers du cinéma
Et des questions qu’on se pose dès les premiers pas</b>

<b>Parle-moi des mirabelles
Et d’un violon sur le toit
Donne-moi des ailes et du chocolat
Parle-moi du bleu du ciel
Dans un restaurant chinois
Offre-moi du miel du bout de tes doigts</b>

<b>Parle-moi de tes silences
Avec ta bouche et tes bras
Entre dans la danse et danse avec moi
Parle-moi de ces distances
Qui ne nous séparent pas
Dis-moi que l’amour ne s’arrête pas</b>

<b>Parle-moi des simples choses
Emmène-moi à l’opéra
Offre-moi des roses et des camélias
Parle-moi des jolies choses
Des cahiers du cinéma</b>

<b>Dis-moi que l’amour ne s’arrête pas x7</b>

Salut les amis du club rfi macapá,
Nous vous informons que pour notre rencontre hebdomadaire du 6 janvier 2011, à 16 heures et que pour cette occasion nous avons "loué" la salle de conférence du "Centro Franco Amapaense" situé à l’angle de la rue Général Gurjão et de l’avenue Independencia au centre ville de Macapá. Nous allons parler sur le sujet ci-joint et aussi visioner un court-métrage d’une quinzaine de minutes.
Nous vous attendons tous!
Le Comité de Direction.

<b>Les Français champions du monde… du pessimisme !</b>SÉBASTIEN LERNOULD03.01.2011, 07h00

Sacrés Français… Selon l’enquête mondiale menée par BVA/Gallup international, nos compatriotes sont les champions de la sinistrose. 61% des habitants de l’Hexagone déclarent que 2011 sera une année de difficultés économiques (51% en 2010), contre une moyenne mondiale de 28%. A l’inverse, ils ne sont que 3% à envisager douze mois à venir de prospérité.

Les Français voient la vie en noir, bien plus que leurs voisins européens, comme les Italiens (41%), les Espagnols (48%) et les Britanniques (52%). A l’inverse, à Berlin le moral est plutôt au beau fixe: seulement 22% des Allemands craignent une année sombre. Il est vrai que leur économie résiste bien mieux à la crise que la nôtre, notamment grâce à un tissu de PME et une industrie robuste, ainsi qu’à une balance commerciale excédentaire.
En revanche, la contradiction est flagrante, comparée à des peuples a priori moins avantagés que nous. Malgré les attentats, la corruption et la pauvreté, les Nigérians, également sondés, voient l’avenir de leur pays sous de meilleurs auspices que nous. C’est aussi le cas des Vietnamiens (lire ci-contre).

Perte-du-sentiment-de-protection

Pour le célèbre psychiatre Serge Hefez, cette contradiction s’explique par le fait que les Français, « en tant que citoyens membres de la collectivité, ont le sentiment d’être lâchés par un Etat traditionnellement protecteur ». Selon lui, les Gaulois sont d’ailleurs toujours, et quelles que soient les enquêtes, les plus pessimistes. « Beaucoup plus que dans les autres pays développés, la notion d’Etat-providence est très importante chez nous. Nous sommes fiers de nos systèmes de santé, d’éducation, considérés comme les meilleurs au monde. Mais plus ça va, plus les Français ressentent une perte du sentiment de protection de cet Etat-providence et une disparition de certaines valeurs qui font la France, comme la notion d’égalité. » Serge Hefez estime ainsi que les écarts de richesse croissants entre les plus privilégiés et la classe moyenne contribuent aussi à renforcer ce pessimisme.
Les Français ne sont pas à un paradoxe près. Anxieux pour l’avenir de leur pays, ils sont par contre un peu moins angoissés à propos de leur situation personnelle. 37% estiment que 2011 sera une moins bonne année que 2010 (contre 24% en 2009). Comment expliquer cet écart? Selon Serge Hefez, si le citoyen français a l’impression de vivre dans un pays fragilisé, « en même temps, quand il regarde son propre cas, il voit qu’il ne va pas si mal que cela ».

Français, où est passé votre optimisme ? Odile Plichon | 03.01.2011, 07h00

L’optimiste a inventé l’avion, le pessimiste… le parachute. Dans ce monde divisé en deux, les écarts entre les « confiants » pays émergents, qui ont bien résisté à la crise mondiale, et les « craintifs » pays occidentaux, qui ne voient toujours pas le bout du tunnel, n’ont cessé de grandir : tel est l’un des principaux constats du sondage Voice of the People (la Voix des peuples), mené par BVA avec le réseau Gallup International dans plus de 50 pays.

« Ce fossé grandissant, un peu déprimant il faut bien le dire, a été l’une de nos surprises », confie la directrice adjointe de BVA Opinion Céline Bracq.

Sinistrose-aiguë

Le deuxième enseignement de cette étude n’est guère plus réjouissant : dans le camp des moroses, la France gagne ses galons d’impératrice de la noirceur, en quelque sorte. Lorsqu’on les interroge sur les perspectives économiques 2011, les Français sont en effet 61% à déclarer que 2011 sera « une année de difficultés » (contre 28%, en moyenne, dans le monde). Plus surprenant, ce taux record dépasse de loin celui des Allemands (22%) qui, il est vrai, ont mieux affronté que nous la bourrasque mondiale, notamment sur le front de l’emploi (grâce au recours élevé au chômage partiel). Et si, en France, la peur de perdre son emploi a reculé, nous restons, quand même, dans le top 3 des pays les plus pessimistes en la matière. « La récente peur de voir notre Etat être mis en faillite n’a pas arrangé les choses », décrypte Céline Bracq.
Notre sinistrose aiguë, enfin, atteint son apogée lorsqu’on interroge les gens sur leur situation personnelle : globalement, les « inquiets » sont bien plus nombreux chez nous (37%) que dans des pays comme l’Irak ou l’Af-ghanistan! Comme quoi, la part de subjectivité dans cet état d’esprit bleu-blanc-rouge ne peut être totalement écartée…
Peut-on espérer inverser la tendance? Oui, estime Céline Bracq, pour qui la problématique du pouvoir d’achat, un temps occultée par le chômage, est redevenue déterminante. « Des revenus au point mort jouent clairement sur le moral. Des mesures permettant de dynamiser le pouvoir d’achat seraient donc bienvenues. »

La confiance en l’avenir change de camp

Le pessimisme se cultive en Europe. L’optimisme s’affiche en Asie, en Amérique latine et en Afrique. Principale leçon de cette mappemonde des humeurs : le confort matériel ne rime pas nécessairement avec la capacité à envisager positivement l’avenir.
Pour preuve, bien que ce soit le pays le plus riche du monde, les Etats-Unis se situent à peine au-dessus de la moyenne mondiale en ce qui concerne le niveau de leur moral, d’ailleurs devancé par son voisin le Canada.
Plus surprenant encore : aux prises avec le

terrorisme et la pauvreté, un pays comme l’Afghanistanfigure tout de même parmi les dix contrées les plus optimistes.

Bien que fort troublés également, l’Irak, le Kosovo ou le Pakistan montrent aussi une belle confiance en l’avenir… comme si une fenêtre semblait s’être ouverte dans leur histoire récente, après parfois plus de trente années de guerre ininterrompue ou de dictature. Dans le cas bien particulier de ces pays, ce sont moins les perspectives économiques que les changements politiques — réels ou attendus — qui semblent déterminants dans le moral des populations. Vu d’ici, l’Irak peut ressembler à l’enfer… mais vu de Bagdad, peut-être vaut-il mieux vivre dans un pays à la recherche de paix plutôt que de n’avoir jamais rien connu d’autre que la paix des cimetières.

http://www.leparisien.fr/societe/les-francais-champions-du-monde-du-pessimisme-03-01-2011-1210951.php,

——————————————————————————————–

<b>SALUT TOUT LE MONDE!!!!</b>

<b>Nous avons le plaisir d’informer que notre rencontre hebdomandaire aura lieu le jour 17 décembre 2010, lieu : place zagury, proche de la « praça do côco. 7heures du soir.
Nous vous attendons là !
Salut
Comité de direction du club </b>

<b>Thème de la rencontre hebdomandaire au-desous!</b>

Publié le 12 octobre 2010 à 05h00 | Mis à jour le 12 octobre 2010 à 09h24

Une étude montre<b> la progression du français dans le monde</b>

(Québec) La francophonie fera un bond de 20 millions de personnes sur la planète avec la publication, mardi, de La langue française dans le monde 2010, la grande étude commandée à l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) à l’occasion du Sommet de Québec en 2008.
Menée par 40 chercheurs d’une quinzaine de pays, en collaboration avec des institutions comme l’Université Laval, l’Institut statistique de l’UNESCO, l’Agence universitaire de la francophonie, l’étude a même puisé dans les données statistiques de l’Agence américaine pour le développement international (USAID) pour en arriver à un total de 220 millions de francophones. Ce chiffre ne tient pas compte de ceux qui peuvent s’exprimer en français ou le comprendre, mais qui sont incapables de le lire ou de l’écrire dans cette langue. C’est le cas de millions de personnes dans certains pays du sud, comme la Côte d’Ivoire, par exemple.
«On voulait un rapport le plus scientifique possible avec une nouvelle méthode de travail», explique, de Paris, Clément Duhaime, l’administrateur de l’OIF. «Ce qui fait qu’en 2008, on s’est donné une méthode où, pour la première fois, ce n’est pas seulement les ambassades de France ou les consuls français qui ont alimenté le rapport. Deuxièmement, on constate qu’il y a actuellement 110 millions de personnes qui sont à l’apprentissage du français.»
Le demi-milliard en 2050
Ces nouvelles données confirment que si le français n’est pas en progression en Europe, il connaît une croissance importante en Afrique. À un point tel que si les efforts de scolarisation se poursuivent sur ce continent, les chercheurs estiment qu’on pourrait y dénombrer un demi-milliard de francophones en 2050.
«L’avenir du français dépend de nos politiques d’alphabétisation et de scolarisation en Afrique», explique M. Duhaime. Il ajoute néanmoins qu’il faudra des efforts supplémentaires. «L’Afrique subsaharienne a besoin de deux millions et demi de nouveaux instituteurs dans les 5 à 10 prochaines années, en plus de formation pour ceux qui enseignent déjà.»
L’étude de l’OIF montre également un intérêt accru pour le français ailleurs sur la planète, notamment dans le monde arabe et en Asie. Signe évident de cet intérêt, les Émirats arabes unis auront pour la première fois un statut d’observateur au Sommet de la francophonie qui se tiendra à Montreux en Suisse, du 22 au 24 octobre.
«C’est ça qui est rafraîchissant dans le rapport, note M. Duhaime. Tu as la partie décourageante : ce qui se passe en Europe, ce qui se passe à Bruxelles, ce qui se passe à New York parfois. Et tu as la partie extrêmement encourageante et stimulante dans certains pays où tu t’y attends le moins. C’est le cas du Nigéria qui a décidé de réintroduire le français, et où un million de personnes en font l’apprentissage. C’est la même chose en Chine qui inaugure ses premiers centres d’études francophones dans ses grandes universités. Donc il se passe des choses extrêmement encourageantes.»
Pour Clément Duhaime, cet intérêt donne des outils à l’OIF pour aller chercher du financement ailleurs que dans les gouvernements pour ses projets de développement.
Un rapport fera le point sur cette question à Montreux, mais M. Duhaime donne quelques exemples : «Je suis allé chercher 3 millions $ à la fondation Jean-Luc Lagardère pour 100 000 dictionnaires de français qu’on a fais nous-mêmes, le français d’Afrique, avec leurs expressions, leurs artistes, pour qu’ils se reconnaissent. Au Bénin, on a fait construire le centre de formation des instituteurs, équipé en nouvelles technologies, c’est les Danois qui ont payé ça».
Fortement critiquée dans le passé pour sa gérance, l’OIF a amorcé un virage majeur au cours des dernières années. Au moins 65 % de son budget va sur le terrain.

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/societe/201010/11/01-4331526-une-etude-montre-la-progression-du-francais-dans-le-monde.php

Questions pour favoriser l’oralité des membres du club rfi macapa durant la rencontre hebdomadaire
1.Quelle est l’importance du français dans le monde actuellement?
2.Pourquoi on dit que le français est en progression en Afrique?
3. Quelles sont les raisons qui font du français un langue importante dans le sud de la planète?
4. Vous savez dire les régions de la planète où le français est utiliser aujourd’hui ?
5. Qu’est-ce que vous penser sur la chiffre de 220 millions de francophones dans le monde?
À quoi ça sert ?
6. Vous vous considérez un francophone ?
7. Que pensez-vous sur l’avenir du français dans l’état de l’Amapá au Brèsil ?
8. Vous croyez que la construction du pont sur le fleuve oyapoc va favoriser le développement du français dans l’Amapà ?

Bonne réflexion!!!

Salut à tous,
je me suis trompé, la date correcte de notre rencontre c’est le jour 5 novembre 2010.vendredi, 18H00, devant la "casa do artesão"
à bientôt!!

Salut tout le monde!!!!
Super!!! a été notre rencontre le jour 5 novembre 2010.vendredi, 18H00, devant la "casa do artesão"
nous en avons profité pour mettre en route le français.
nous avons décidé de nous rencontrer le jour 10 novembre 2010 dans la place "floriano peixote" à 7h du soir. Nous avons aussi décidé d’élire un sujet pour la discussion, malheureusement, nous n’avons pas encore bien défini ce sujet thématique.
à bientôt!!

Salut tout le monde,
notre prochaine rencontre aura lieu le 20 novembre, 7 h du soir chez Tarcila, adresse:quartier centre-ville, Avenida Henrique Galúcio, 413/E. au coin de la place Floriano peixoto. contact: 91230371 (vivo). remarque: vous pouvez téléphoner à recevoir
au revoir!!

bonjour à tous
Je vous informe de la réunion chez moi samedi 20/11/2010 à 19:00 pm, je vais vous demander de prendre les chaussures pour entrer dans la salle de l’affichage vidéo, c’est que je vais couvrir le sol avec des matelas de sorte que tout le monde soit bien à l’aise … alors … pour ceux qui le souhaitent, peuvent apporter la soude. nous aurons pop-corn, jus et jus de fruits disponible.
Rappelant que ma maison est sur l’avenue Henrique Galucio, n °: 413 – apt: E, Central District de Macapa. Points de référence sont: l’angle de l’allée centrale de la Praça Floriano Peixoto (pour ceux qui observent la place face à la Fortaleza de São José de Macapá de, voir mon appartement peint en bleu sur le côté). Même le bâtiment qui a la boutique du Queijo Minas, où nous avons toujours de nombreux "Fiorinos" et stationné un petit camion (fenêtres en bois au-dessus du garage). Pour ceux qui viennent de Rua Candido Mendes, connectez-vous sur la rue Yamada, passez par la Poste / Tapisserie Macapá / Magazin VIVO / et le parc en face de la place est sur le coin à gauche. pour ceux qui viennent de l’Avenida Antônio Coelho de Carvalho vers le centre passez à travers la place Floriano Peixoto, tournez à droite au kiosque à journaux et passez devant Hotel Milano, mon appartement est juste au coin, à gauche.
Pour toute question, composez le (96) 81370987.
Tous les membres du club sont les bienvenus.
Tarcilla

<b>SALUT TOUT LE MONDE!!!!
ON VA SE RENCONTRER LE 27 NOVEMBRE 2010 DEVANT LA "CASA DO ARTESÃO""PLACE BEIRA RIO. ON VOUS ATTEND LÀ
À BIENTÔT</b>

<b><b>
Sujet de la rencontre du 27 novembre 2010</b></b>

<b>Tiririca, le clown brésilien élu député qui fait rire jaune</b>

<b>LE THÉMES DU RENCONTRE DU thèmes </b>



5 commentaires

  1. Danie Vinagre dit :

    Robelino a été une très bonne idée de créer un club de langue française, le Club nous aidera grandement à développer l’habitude de parler français.
    sera agréable d’interagir avec les autres.
    quand il ya un certain mouvement envoie-moi un email.
    à bientôt…
    Daniel Vinagre

  2. Antonia dit :

    Ce soir, mon professeur a parlé sur le blog. Quand je suis rentré, j’ai consulté. Je voudrais rejoindre le club. Est-ce que je devois faire? Mon email est antoniacarvalhov@hotmail.com.
    Je suis récemment à étudier le français.
    Je vous remercie.

  3. clubrfimacapa dit :

    chère Antonia,
    pour participer du club, il suffit d’aller à notre rencontre et remplir un formulaire.Si vous voulez en savoir plus, lisez les pages documents et contactez-nous
    à toute l’heure et
    bien venue au club rfi macapa.

  4. Gediel de Oliveira Reis dit :

    Bonsoir,
    Mon épouse est professeur à l’École PIAUÍ dans le quartier de « Iguarapé da Fortaleza » à Santana. Elle a une collègue qui est membre de votre club qui lui a parlé du club et lui a donné l’adresse de votre blog. Je suis francophone et je souhaiterais faire parti du club.
    Quelle est la date de votre prochaine rencontre?
    Dans l’attente,

    Cordialement,

    Gediel

  5. Salut à tous,

    J’ai le plaisir de vous informe que nos rencontres hebdomadaires du club RFI macapa aura lieu tous les mércredis à 19H00 dans le « centro cultural franco amapaense » situé au quartier centre-ville, à côte du centre de langue et culture française danelle mitterand ».

    Nous vous attendons là

    Salut

    Le président du Club rfi macapa

Répondre

Vous devez etre logué pour commenter.

Association Amour Espérance... |
EURO SECTION News |
Nos Petites Frimousses |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manche Assainissement Non C...
| Le Blog de la Gaule Lédonienne
| le carre madeleine